La structure des villages des plateaux du Ternois suit un développement traditionnel de bourg centré sur une place. Les églises constituent des points centraux et représentent des symboles forts dans l’identité des bourgs ; les flèches constituent un réseau de points hauts marquants pour les paysages ruraux. En outre, ces édifices possèdent une réelle valeur patrimoniale dans l’histoire des régions.

 

La continuité du bâti (alignement de maisons en long, de granges…) organise les rues. Les constructions d’habitation traditionnelle sont toujours basses et allongées. Massive et coiffée d’une ample croupe en pannes, la maison du Ternois allie la force à la simplicité. Les habitations sont entourées par une ceinture verte composée successivement des jardins potagers (les courtilles), des prairies plantées de pommiers et des haies basses rehaussées de frênes, d’ormes ou de chênes. Des sentiers complétaient autrefois l’ensemble en faisant le tour du village et en reliant les différents lieux.

 

 

La Ternoise prend sa source à Saint-Michel-sur-Ternoise et traverse le Saint-Polois d’Est en Ouest.

 

Le Patrimoine architectural

 

Indépendamment des édifices classés et inscrit au registre des monuments historiques, le territoire présente de nombreux édifices qui appartiennent à l’identité des Paysages du Ternois.

 

En milieu rural, l’activité agricole a engendré la construction de nombreuses fermes et constructions agricoles qui aujourd’hui définissent le bâti traditionnel. De nombreuses fermes à cour carrée, appelées « censes », se positionnent dans les villages et se rencontrent sur l’ensemble du territoire.

 

Cet habitat traditionnel, aux façades de brique et aux couvertures en tuile terre-cuite, présente généralement deux étages et une toiture à double pente. Au sein d’une même ferme, les différents corps de bâtiment peuvent présenter des hauteurs diverses qui offrent un dynamisme dans la structure des villages.

 

Des édifices du XVIIéme, XVIIIéme, XIXéme et XXéme siècles composent l’image de la ville de Saint-Pol-sur-Ternoise. L’organisation de différentes topologies d’édifices (maison de ville, hôtel particulier, maison bourgeoise, et maison ouvrière) construisent l’identité de la ville. Les matériaux nobles telle que la pierre, le grès se mêlent à la brique, aux tuiles, et ardoise pour les édifices les plus cossus. Les constructions les plus simples sont plus ordinairement en brique et en tuile.

 

Domaine agricole

 

Le Territoire est essentiellement agricole, 81% du sol est mis en valeur par les agriculteurs. Les activités agricoles principales sont l’élevage, la production laitière et la culture (blé, maïs, betteraves…)

 

 

 

 

Economie

 

Sur notre territoire, on trouve des activités industrielles, commerciales et artisanales.

 

En 2004, 32 créations d’entreprises ont été répertoriées au sein de la Communauté de Communes.

 

La Communauté de Communes les Vertes Collines du Saint-Polois possède sur son territoire quatre zones à proximité de St Pol sur Ternoise :

 

une zone industrielle ;

une d’activité économique ;

une zone d’activité légère ;

un projet de zone d’activité est en cours sur la Commune d’Herlin le Sec (Zone d’Aménagement Concerté : ZAC)

 

Environnement

 

La Communauté de Communes les Vertes Collines du Saint-Polois a initié la démarche de la réalisation de son Schéma Territorial Eolien. Ce document a pour vocation l’organisation et la planification, sur le moyen terme, de la promotion et du développement de la production d’électricité par la filière éolienne.